Agenda / Programme

 


Programme de Terre et Famille, été et automne 2018 à Briant

Samedi 29 septembre, 20h30 : M. l’Abbé Cyrille Debris, prêtre du diocèse de Rouen, donnera une conférence sur le thème « l’Impératrice Zita et le surnaturel ».

Toutes nos conférences ont lieu en salle communale et sont suivies d’un buffet composé des spécialités familiales que chacun voudra bien partager autour d’un verre de l’amitié offert par Terre et Famille (Pas d’inscription et participation libre). Nos conférences sont filmées et disponibles sur notre site terre-et-famille.fr.

Autres rendez-vous en France

Lire dans les vignes du chateau de Picque Caillou

 

Droit de réponse de Stéphanie Bignon…

Droit de réponse de Stéphanie Bignon à l’auteur anonyme qui utilise les pères de Mérigny pour salir un livre qu’il n’a pas compris ou qui le dérange profondément : « La chasteté ou le chaos ? » ed. Via Romana.

Eve serait créée comme aide-ménagère, comme ventre nécessaire pour «remplir et soumettre la terre » …, dans ce cas l’islam et la GPA ne seraient plus très loin !

Soyons raisonnable, mon livre est un appel au secours pour que nous nous élevions au-dessus des manipulations qui consistent à utiliser nos pulsions pour nous soumettre de façon peu couteuse car nous devenons notre propre geôlier.

Mon livre renvoie dos à dos les partisans des flambants neufs « droits sexuels », apogée du libéralisme libertaire et les gardiens myopes et féroces d’une morale légaliste sans amour, défenseurs acharnés de ce qu’ils appellent le « dû conjugal ». Mon détracteur anonyme, de façon consciente ou non, promeut « la prostitution de la chair dans le mariage ». C’est sa triste vision de la relation conjugale. Il oublie que rien n’est dû dans le mariage, tout y est donné.

Les deux extrêmes nous amènent inexorablement aux excès que nous connaissons : avortement, contraception et pornographie.

Mon livre est un appel aux hommes pour qu’ils redeviennent des protecteurs de leur famille, de leur pays, pour qu’ils nous redonnent des frontières à l’intérieur desquelles la vie redevient possible.

Sans le très chaste Saint Joseph, il n’y a pas de fuite en Egypte, pas de survie possible de la Sainte Famille et donc pas de rédemption. Messieurs, soyez protecteurs de la vie avant même d’être géniteurs, oui je le maintiens et prie pour cela.

Le « dû conjugal » est une prison pour tout le monde, celui qui doit donner et celui qui ne peut pas se dominer. La vraie liberté s’acquiert par l’apprentissage de la domination de la chair… par Amour !

Stéphanie Bignon
Briant, le lundi 18 juin 2018

« L’Etat peut-il résister aux banques ? » Par Valérie Bugault

Le Samedi 9 juin 2018 à Briant, Valérie Bugault , docteur en droit de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, nous a permis de comprendre comment nous avons été privés du pouvoir politique, confisqué en catimini, par les détenteurs du pouvoir financier. Valérie Bugault démontre que cette confiscation s’est réalisée par étapes successives. Selon notre conférencière, elle repose sur l’anonymat des capitaux cumulée à la rénovation du concept d’Etat imposée par la Révolution de 1789, ce qui a permis une séparation radicale du pouvoir et de la responsabilité. L’Etat devient donc une coquille juridique vide.
Valérie Bugault nous explique pourquoi les notions d’Etat, de pouvoir politique, de monnaie et d’entreprise sont intimement liées… Bonne vidéo.

Poême du curé

Le clocher, le coq et l’enclume.

Le clocher :

présence de Dieu…

Merci cher clocher

de nous donner,

sans vous arrêter

le temps de Dieu sonné.

Chaque jour nous est donné

pour vivre le temps compté,

sans peur car confié

A Dieu tant aimé.

http://cdn.grid.fotosearch.com/CSP/CSP085/k0851756.jpg 

Le coq : monde paysan fidèle…

Merci cher paysan

de vivre dans l’instant.

En vous fatiguant

nous donnez votre temps.

Alors prenant soin de la nature

entre les bouchures

vous nous procurez nourriture

entre bétail et culture

http://cdn.grid.fotosearch.com/CSP/CSP085/k0851756.jpgL’enclume :

cher artisan merci…

chaque jour fidèlement

vous travaillez constamment,

respectant les éléments

pour améliorer le conditionnent.

Transmis par vos maîtres sages

vos judicieux ouvrages

traversent les âges

votre courage nous encourage.

Très belle semaine dans la Joie de l’Amour infini de Dieu.          

Le Curé

 

mot du curé

L’eau, symbole de l’Esprit

 

            L’eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la vie éternelle.C’est une eau toute nouvelle, vivante, et jaillissante, jaillissant pour ceux qui en sont dignes.

Pour quelle raison le don de l’Esprit est-il appelé une « eau » ? C’est parce que l’eau est à la base de tout ; parce que l’eau produit la végétation et la vie ; parce que l’eau descend du ciel sous forme de pluie ; parce qu’en tombant sous une seule forme, elle opère de façon multiforme. Elle est différente dans le palmier, différente dans la vigne, elle se fait toute à tous. Elle n’a qu’une seule manière d’être, et elle n’est pas différente d’elle-même. La pluie ne se transforme pas quand elle descend ici ou là mais, en s’adaptant à la constitution des êtres qui la reçoivent, elle produit en chacun ce qui lui convient.

L’Esprit Saint agit ainsi. Il a beau être un, simple et indivisible, il distribue ses dons à chacun, selon sa volonté. De même que le bois sec, associé à l’eau, produit des bourgeons, de même l’âme qui vivait dans le péché, mais que la pénitence rend capable de recevoir le Saint-Esprit, porte des fruits de justice. Bien que l’Esprit soit simple, c’est lui, sur l’ordre de Dieu et au nom du Christ, qui anime de nombreuses vertus.                  

Catéchèse de saint Cyrille de Jérusalem sur le Saint-Esprit

Terre et Famille

en Brionnais

Samedi 9 juin 2018 à 20h30

salle communale de Briant

« L’Etat peut-il résister aux banques ? »

 Par Valérie Bugault

 

Valérie Bugault est docteur en droit de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne. A l’occasion de sa thèse portant sur le droit de l’entreprise, elle a élaboré une théorie juridique unifiée de l’entreprise qualifiée « d’iconoclaste ». Elle a travaillé comme avocate puis s’est consacrée à l’analyse géopolitique et économique.

Notre conférencière propose de comprendre comment nous avons été privés du pouvoir politique, confisqué, en catimini, par les tenanciers du pouvoir économique. Cette confiscation s’est réalisée par étapes successives et repose sur l’anonymat des capitaux qui, cumulée à la rénovation du concept d’Etat imposé par la Révolution de 1789, a permis une séparation radicale du pouvoir et de la responsabilité. L’Etat devient donc une coquille juridique vide.

Valérie Bugault nous expliquera pourquoi les notions d’Etat, de pouvoir politique, de monnaie et d’entreprise sont intimement liées.

 

Après la conférence, Terre et Famille vous invite à prolonger la discussion autour d’un buffet

(Pas d’inscription et participation libre). Nos conférences sont filmées et disponibles sur notre site terre-et-famille.fr.

 

 

Le mot du curé Pâques

Le Seigneur m’a consacré par l’onction, il m’a envoyé annoncer la bonne nouvelle

aux humbles, et leur donner l’huile de joie (Is 61, 1-3a.6a.8b- 9)

Chères sœurs et frères bien aimées de Dieu,

Moment extraordinaire, que nous préparons depuis plusieurs semaines durant le temps du carême pour qu’il soit une merveilleuse fête, la plus belle de l’année : solennité des solennités, la veillée pascale :

Tout commence dans le silence de la nuit, le silence de l’Amour qui accompagne ceux qui aiment. Le feu de Pâques s’élève dehors et illumine les visages de ceux qui sont venus dire leur amour à notre Seigneur. C’est magnifique.

Le feu est béni, on entend les crépitements des flammes pour allumer le cierge pascal : il est le signe de la Victoire de notre Seigneur Jésus sur le mal ; la Passion et la Résurrection ont fait leur œuvre d’amour. Puis le diacre ou le prêtre chante en levant le cierge pascal en le contemplant : « Lumière du Christ », les fidèles répondent « Nous rendons grâce à Dieu ».

Par trois fois en s’avançant vers l’église il recommence. Trinité de chants annonçant la victoire de l’Amour. Puis le cierge pascal est encensé et l’exultet retentit dans l’église où seuls les cierges des fidèles illuminent l’édifice. Ce chant annonce la victoire de Dieu pour nous donner la Vie éternelle, bienheureux ceux qui ont suivi le Christ dans sa Passion tout au long de la semaine, qui ont donné leurs péchés au Christ par la confession, la Joie de Dieu illumine leur cœur, leur regard, leur intelligence, leur corps.

Dieu est victorieux. Il est le Salut de nos vies. Il nous promet par sa résurrection l’entrée dans le Ciel. Le saint Suaire de Turin, les stigmates d’un saint François d’Assise, d’un Padre Pio sont des manifestations qui nous montrent que Dieu existe et qu’Il est vraiment vivant.

Heureux ceux qui acceptent de voir les signes de Dieu et changent de vie, le Seigneur les comble dès cette vie et les prendra dans son Cœur dans la Vie du Ciel.

Puis nous écoutons la parole de Dieu, qui nous retrace toute l’histoire du Salut, merveilleuse fresque biblique nous rappelant combien Dieu prend soin de chacun d’entre nous, et nous élève avec patience.

La liturgie baptismale nous fait exulter de joie, nous prions pour les baptêmes de cette nuit et tous les baptêmes de l’année. Nous sommes aspergés de cette eau qui donne la Vie, quel merveilleuse grâce….

Puis, sommet de notre vie Chrétienne : le prêtre consacre le pain et le vin qui deviennent le précieux Corps et Sang du Christ. Quelle joie de communier à cette vie divine qui s’offre à nous à chaque Eucharistie.

Nous nous plongeons dans le Cœur du Christ débordant d’Amour pour nous. C’est alors que nous pouvons repartir de l’église renouvelés par Dieu. Le Christ est ressuscité ! Cela change nos vies, enlève tous nos soucis, nos peurs, nos angoisses. Confions- nous à Lui vraiment, alors nos vies seront bouleversées. Dieu gouvernera nos existences pour notre Joie. De cet abondon découlera notre paix.

Chers sœurs et frères bien aimés de Dieu, je vous souhaite une merveilleuse fête de Pâques,

Christ est ressuscité

ALLÉLUIA ! ALLÉLUIA !

Le Curé

« Les Blancs » Conférence le 28 avril à 20h30 à Briant (71)

Terre et Famille

en Brionnais

 

 

Samedi 28 avril 2018 à 20h30

salle communale de Briant

 « Les Blancs en Charolais-Brionnais»

Par Paul RIGNAC

 Juriste de formation, Paul Rignac, installé depuis longtemps en Charolais, s’intéresse à l’histoire locale et publie en 2013 un ouvrage sur les « Blancs ». L’étude du mouvement anti-concordataire, appelé « les Blancs » dans notre région est riche d’enseignements sur les conséquences de la révolution française.

Il s’investit aussi dans l’action humanitaire en Asie du Sud-Est, notamment dans les pays de l’ancienne Indochine française. Au fil des années, il y recueille témoignages et archives personnelles offrant un éclairage de la colonisation très différent de la doxa anticolonialiste dominante

 

 Après la conférence, Terre et Famille vous invite à prolonger la discussion autour d’un buffet

(Pas d’inscription et participation libre). Nos conférences sont filmées et disponibles sur notre site terre-et-famille.fr.